Banner
Google climato-sceptique
This is my site Ecrit par Serge CLAVERO. on 15/08/2013 – 12:33

Solution de facilité ou suivisme ? Non, simplement ces informations reçues de Sum of Us, un mouvement américain, sont solides – recoupées par exemple sur The Guardian – et méritent d’être relayées (comme l’a déjà fait notre ami du Triptyque économique Jean Miche Masson sur son compte Facebook). Si vous êtes comme moi « indignés », si vous souhaitez vous opposer au soutien accordé par Google à des politiciens négationnistes et réactionnaires aux USA et ailleurs, vous avez la possibilité de joindre votre signature à la pétition lancée par SUM of US, non ? Moi, j’ai signé. Vous savez bien : un peu naïf…

Je vous propose ci après une traduction de l’appel de Sum of Us. Libre à vous …

« SumOfUs est un mouvement mondial de gens comme vous, travaillant ensemble pour rendre les entreprises responsables de leurs actes et pour forger une nouvelle voie durable pour notre économie mondiale . »

« Au début juillet, Google a organisé un dîner de collecte de fonds à 2500 dollars par personne pour un des plus puissants négationnistes du changement climatique de la planète, le sénateur américain Jim Inhofe. Juste deux semaines avant,, Google a versé 50.000 dollars dans les coffres du Competitive Enterprise Institute (CEI), un think tank de droite qui est également financé par d’Exxon Mobil et Philip Morris (Altria) pour diffuser de fausses « études » qui sont utilisés par les décideurs politiques pour que nier le changement climatique existe.

Google avait été une entreprise en pointe dans la lutte pour l’environnement, alors pourquoi finance finance-t-elle justement les personnes et les institutions qui se battent bec et ongles pour bloquer les progrès sur le changement climatique?

Un tollé mondial est en train de se construire maintenant que les gens voient Google s’éloigner de sa devise d’entreprise officieuse – « Ne soyez pas le mal ». Ajoutons nos voix à ce chœur pour nous assurer que Google sait que des dizaines de milliers de ses propres utilisateurs à travers le monde veulent couper tout soutien aux négationnistes du changement climatique qui détruisent la planète sur laquelle nous avons tous à vivre.

Tant que les États-Unis continueront à bloquer le progrès global sur le changement climatique – en refusant de signer des traités internationaux, en évitant de traiter son propre problème de carbone, en élisant des fous qui prétendent que le réchauffement climatique n’est pas réel – ce que les législateurs américains et les think tanks disent sur les changements climatiques aura une incidence sur le reste d’entre nous. Mais tandis que les législateurs et les think tanks ne se soucient pas ce que les non-Américains pensent de leurs moyens anti-climatiques, Google ne se soucie de ce que pensent ses utilisateurs à l’extérieur des États-Unis.

En cet instant, Google contribue activement à financer la réélection d’un sénateur américain qui rejette le changement climatique comme étant un « canular », une imposture, et qui va même jusqu’à dire que le réchauffement climatique, s’il existe, est bon en fait, car il développe l’ économie. Le soutien de Google au CEI est tout aussi nuisible; l’institut a édité des annonces affirmant que le dioxyde de carbone est un facteur positif dans l’environnement et est surtout connu pour arguer que le réchauffement climatique n’est pas un problème. Le CEI a également lancé plusieurs actions en justice visant à discréditer la science à propos du changement climatique.
Le financement de Google est particulièrement troublant compte tenu du fait que Google a investi massivement dans la lutte contre le changement climatique. Google est connu pour être un leader de l’industrie pour la promotion des technologies propres et pour réduire l’empreinte carbone de ses activités. Il a dépensé des milliards de dollars sur les compensations de carbone et d’autres investissements dans les technologies propres. Le mois dernier, le président de Google, Eric Schmidt, a déclaré: « Vous pouvez mentir sur les effets du changement climatique, mais vous finirez par être considéré comme un menteur. »

Alors, pourquoi cette volte-face? Il s’avère que, l’année dernière, Google a embauché un ancien membre du Congrès conservateur, Susan Molinari, à la tête de son bureau de lobbying à Washington. Depuis, Google a tranquillement fait passer des dons à certains des politiciens les plus extrêmes et aux causes de droite.

Mais la nouvelle se répand et Google est sur la défensive. Il sait que son image de marque positive sera endommagée si davantage de gens découvrent où les dons de Google vont maintenant. Maintenant, nous devons nous assurer que Google reçoit le message, fort et clair.

Dites à Google: cesser de financer les négationnistes du changement climatique.
Tell Google: Stop funding climate change deniers.
http://act.sumofus.org/go/2068?t=3&akid=1959.1505771.Nw6KDq

Merci pour tout ce que vous faites,
Angus, Kaytee, Claiborne et toute l’équipe »

**********
Plus d’informations:

Google hosts fundraiser for climate change denying US senator, Guardian, 9 July 2013
Inhofe Fundraises Off Environmental Protests at His Google Fundraiser, Time Swampland, 16 July 2013

 

SumOfUs est un mouvement mondial de gens comme vous, travaillant ensemble pour rendre les entreprises responsables de leurs actes et forger une nouvelle voie durable pour notre économie mondiale. Vous pouvez le suivre sur Twitter, et aimez-nous sur Facebook.

Classement  

Une Reponse »

  1. [...] http://dtwin.org/WordDD/2013/08/15/google-climato-sceptique/ [...]

Laisser un commentaire