Banner
Enercoop, Energie Partagée, les éoliennes et l’ESS
This is my site Ecrit par Serge CLAVERO. on 07/11/2012 – 18:06

Depuis le temps que « rien ne se passe »… il se passe beaucoup de choses, notamment dans le domaine de l’énergie, de l’ESS et l’éducation.

Pour Terre à Terre (France Culture) Ruth Stégassy avait invité ce samedi 3 novembre 2012 Christel Sauvage, présidente de l’association Énergie Partagée ; Patrick Behm, directeur d’Enercoop, Anne Bringault des Amis d’Enercoop et Michel Leclercq de l’Association Éoliennes en Pays de Vilaine.

Nous n’entendons que rarement parler de ces acteurs de l’électricité verte. Avec modestie et persévérance ils tissent pourtant peu à peu une trame d’expériences qui répondent très précisément à ce que nous appelons régulièrement de nos vœux sur notre site. Ils font face à des difficultés sans nombre – administratives, financières, techniques. Leur action touche de multiples domaines, dont l’éducation, et permet déjà de dresser une carte du faisable, une carte des stratégies qui ouvrent la voie à une reconstruction écologique, énergétique et sociale à notre portée..

Enercoop a 5 ans : Patric Behm (Audio)

Enercoop est un fournisseur d’électricité  « 100%renouvelable » – le seul en France. Cette structure appartient à l’économie sociale et solidaire et ambitionne de « remettre le citoyen au cœur de la question énergétique ». A ce jour 14 000 consommateurs ont rejoint Enercoop qui compte 8000 sociétaires – et l’entreprise est en équilibre financier.

Cependant le tarif unique d’Enercoop est plus cher que celui d’EDF. En effet, sur le marché « régulé » détenu par EDF le prix « politique » du MWh à la source est entre 30 et 35 euros, deux fois moins cher que sur le marché dérégulé . Cette anomalie tient à un prix « régulé» imposé par l’état sans tenir compte du prix de revient réel – bizarrerie dénoncée par l’Europe, et en cours de comblement – ce qui entraînera des hausses du tarif EDF. Enercoop qui se base sur une valorisation comptable des coûts, a un prix de vente 25 à 30% plus élevé.

Depuis sa création en 2007, Enercoop n’a pas augmenté ses tarifs. Ce n’est pas le cas d’EDF et il y aura de nouvelles augmentations : voir par exemple ce lien qui parle de 30% en 5 ans mais aussi cet article de planet.fr qui se réfère aux travaux du Sénat et parle cette fois de 50% d’ici 2020. Ces hausses tendront à rétablir un équilibre avec la vérité des prix. Cette tendance (qui a été vérifiée chez nos voisins européens) est une bonne nouvelle pour Enercoop mais évidemment pas pour le consommateur.

Où trouver cette énergie renouvelable ?  Cette année beaucoup de développement sur l’hydroélectricité en France (1500 petits producteurs). Nouveaux objectifs : le petit éolien (très mal représenté) et le photovoltaïque.

Energie partagée Audio

Energie Partagée, représentée par Christel Sauvage, a été créée par des structures et associations confrontées au  problème des capitaux et dans le but de permettre la publicité autour de prises de participation (à partir de 100 euros) au profit des projets répartis sur l’ensemble du territoire. De plus EP aide au dépôt des projets auprès de l’Autorité des Marchés Financiers.

EP propose aux consommateurs des parts de capital dans des sociétés de production émergentes – éolien, photovoltaïque, biomasse mais aussi travaux d’économie d’énergie. Ces participations peuvent être globales ou concerner un projet particulier. C’est un peu le fonctionnement de la NEF en tant que banque coopérative et de Terre de Liens (fond d’investissement pour les terres agricoles). A terme des dividendes sont prévus (de l’ordre de 4%)  – mais pas dans l’immédiat compte tenu des délais de mise en route et des changements fréquents de réglementation.

Par contre la technique est mature – largement défrichée par nos voisins européens. L’objectif est de peser sur la réalité, changer d’échelle, devenir significatif en créant un mouvement, une dynamique.

L’idéal serait qu’Enercoop soit l’acheteur mais, contrairement à EDF,  ils n’ont pas accès aux aides pour  l’énergie renouvelable.

Petite incise : ce qui n’apparaît pas dans cette partie, c’est l’extrême complexité d’équilibre du réseau dont la disponibilité est au final du ressort de RTE et d’ERDF. La gestion de l’intermittence des sources d’électricité ou de son stockage reste un domaine dont la plupart des structures de type coopératif sont absentes – ce qui laisse un certain nombre de prérogatives aux mains des fournisseurs traditionnels.

Ce paysage réglementaire est appelé à évoluer mais pour l’heure EP va devoir vendre à EDF l’électricité de ses projets.

Beaucoup de projets son en cours

Les éoliennes de Béganne sont un exemple d’énergie « citoyenne avec participation et gestion par les habitants. Plaine Sud Energies avec l’ARDES en Basse Normandie porte sur  projets photovoltaïques sur des écoles avec animation pédagogique et sensibilisation auprès des enfants. Remarquons que ces projets avec les écoles se multiplient – la pédagogie auprès des jeunes fait l’objet de réflexions au sein de LCA  (les papiers correspondant seront mis en ligne dès que possible).

Pour les économies d’énergie un bon exemple est  Fourménergie qui porte sur 100  MWh d’économie par an.

Les Amis d’Enercoop Audio

Anne Bringault se situe du côté des consommateurs.

Les Amis d’Enercoop proposent donc le service de « Dr Watt » – outil qui permet avec une petite formation et un wattmètre remis aux Amis d’Enercoop d’évaluer précisément les consommations qu’on reporte sur le logiciel pour obtenir une analyse détaillée et des conseils personnalisés.

Remarque : humm… Pas si simple et pas si compliqué de nous faire une idée. A votre disposition si vous voulez…Pas le point le plus convaincant de l’émission. Et de toute façon pas facile de compenser 30% sur sa facture !

En France hors chauffage notre consommation d’électricité est plus élevée de 27% par rapport à nos voisins allemands. Il est possible de changer les ampoules, éteindre les veilles, s’équiper d’appareils plus économes. Reste que l’énergie plus chère est un problème pour lequel il faudra mettre en place une allocation de base pour les ménages les plus démunis et développer les travaux d’isolation des logements les plus énergivores – souvent les logements les plus précaires aussi.

Commentaire : Les Amis d’Enercoop prennent ici en compte les solutions qu’ils reprochent aux campagnes d’économie d’EDF en particulier : la nécessité d’engager des travaux importants. C’est en effet la seule démarche réellement efficace.

L’Association Éoliennes en Pays de Vilaine Audio

Michel Leclercq, président de l’Association Eoliennes en Pays de Loire, témoigne sur son projet d’éoliennes « citoyennes », les éoliennes de Béganne dont nous avons parlé à propos d’Energie Partagée. Au départ la difficulté semblait tourner autour de rassembler  3 millions d’euros mais aujourd’hui plus de  700 personnes ont investi dans le projet et la difficulté vient d’ailleurs.

En effet, en mars 2012 le tarif d’achat a été contesté par un groupe de pression anti-éolien qui a porté la question auprès du Conseil d’Etat – lequel a validé le tarif « en principe » mais en réfère à l’Europe… le délai pouvant atteindre 2 ans. D’où la frilosité des banques. Le report de programme inquiète le constructeur, sachant que le permis sera caduc en juillet 2013. Les institutions politiques locales sont donc sollicitées en vue d’un déblocage.

Cela n’empêche pas le projet de susciter beaucoup d’attention car il s’ouvre sur ré appropriation de l’énergie par les citoyens et d’autres projets surgissent à leur tour.

L’investissement est très diversifié, sur le principe de 1 investisseur 1 voix par le biais d’une cinquantaine de clubs d’investissement. Ce travail très solidaire se traduit en une véritable éducation populaire sur ce qu’est une entreprise, ce que sont l’énergie et l’économie. Il serait en effet souhaitable que les citoyens se mobilisent autour de cette question économique comme ils commencent à se mobiliser autour de l’énergie.

La publicité étant interdite, la mobilisation s’est effectuée en réseau au travers de réunions « Tuperwatt » pour que chacun obtienne les explications et connaisse le projet. Ensuite un animateur financé par le Parc accompagne la sensibilisation aux économies d’énergie. Il intervient notamment sur les écoles du canton d’implantation du Parc. C’est un accompagnement individuel pour réduire la consommation électrique au delà du projet financier, surtout à partir des comportements avec mise en commun d’expériences.

A terme les actionnaires deviendront producteurs de leur énergie. Ce qui est intéressant c’est que l’installation d’éoliennes n’est pas particulièrement onéreuse. Une éolienne de 2 MW qui couvre l’équivalent de 2000 foyers coûte 3 millions d’euros sur une durée de 20 à 30 ans revient donc 1500 euros par foyer.

Commentaire : En gros l’amortissement du matériel sur 20 ans représente 2.3 centimes d’euro par KWh– ce qui laisse une marge d’au moins 7 centimes pour le raccordement au réseau, l’équilibrage et la maintenance – ce qui semble raisonnable en effet. Notons à ce propos que le raisonnement d’Enercoop qui se prévaut d’un prix de production stable ne se traduira pas forcément par un coût stable pour le consommateur puisque les 2/3 dus à la distribution leur échappent. C’est toute la question d’entrer dans un système centralisé, sûr mais cher – par rapport à des solutions plus décentralisées. C’est pourquoi l’équilibrage « local » par réseau intelligent est en effet « un chantier à ouvrir ».

Michel Leclercq cite fort à propos l’exemple de la régie communale d’énergie de Montdidier qui réussit à assurer une bonne part de cet équilibrage en autonome en étant producteurs, distributeurs et équilibreurs de leur réseau.

___________________________________________________________________________________________________

Toutes ces opérations pionnières sont précieuses en termes de retour d’expérience, de nouvelles voies ouvertes et d’engagement possible soit en soutenant l’investissement soit en adhérant à la distribution d’énergie verte… mais dans tous les cas saluons le courage, la ténacité et la détermination de ces hommes et de ces femmes qui sont déjà en train de travailler sur le monde de demain.

 

Laisser un commentaire