Banner
L’autre actualité : les fossiles … et la campagne
This is my site Ecrit par Serge CLAVERO. on 26/01/2012 – 11:03

Les énergies fossiles ont-elles de plus beaux jours devant elles que les renouvelables – jusqu’à la prochaine crise (qui sera climatique)?

Par exemple la France est ravie des espoirs de pétrole au large de Marseille (permis Rhône Maritime). La France ? Pas toute la France. Comme nous ne cessons de le répéter, la mise en exploitation de nouvelles sources d’énergie fossile correspond point par point à la course au court terme et va se traduire par une accélération des émissions de CO2.  Nous ne sommes les seuls de cet avis. Les réactions se multiplient comme celle du blog créé à l’initiative de CAP21 (lien) ou de « Gaz toi de là » (lien avec vidéo).

Si vous ne connaissez pas les Calanques, si vous n’avez pas vu les films de Guédiguian, voyez au moins ces images et vous aurez un coup au cœur en pensant aux dangers de cette exploitation à haut risques. Enfin, moi, c’est ce que j’ai ressenti.

Et tant que nous y sommes : quelques nouvelles des gaz de schistes sur ce lien vers Reporterre…

Et puis aux USA la dernière polémique concerne l’oléoduc Canada-USA Keystone (voir lien). Obama a repoussé ce projet mais les pétroliers vont évidemment persister. Voyez ce qu’en dit Audrey Garric sur son blog ici : 12 millions de dollars distribués aux membres des représentants – les 17 représentants les plus arrosés on reçu chacun plus de 100 000 dollars en deux ans. Beau métier…

Comme nous le mentionnons dans nos « brèves » nous préférons, concernant Marseille et sa région, signaler le courage (la témérité ?) de certains de nos amis engagés dans le pari de la société Nénuphar qui développe des éoliennes offshore flottantes. (NB : nous ne sommes pas sponsorisés!).

Non, décidément, les candidats à la présidence ne sont pas bien bavards sur ces sujets …

 Heureusement que le non-candidat Sarkozy s’intéresse à Claude Allègre … on est sauvés!

Une Reponse »

  1. Effectivement, après les pseudo-débats pour créer le doute, voici le stade du black-out. Nous sommes dans un mauvais « remake » à l’envers de La Cigale et la Fourmi ». Les fourmis industrieuses, incitées à travailler toujours plus… en produisant toujours plus de GES nous mènent vers une catastrophe ou pour ceux qui ont peur du mot, vers des bouleversements climatiques pourtant bien annoncés. Les tireurs de ficelles et les petits-soldats du libéral-totalitarisme préfèrent les comptes du prochain trimestre et masquent tout ce qui les gêne.Pourtant la candidate écologiste propose une autre croissance et un candidat de l’a-croissance, Clément Wittmann… dont on ne parle jamais, pose de vraies questions: la réponse à ses qustions est aussi le black-out!

Laisser un commentaire