Banner
Bibliographie
This is my site Ecrit par Serge CLAVERO. on 19/11/2010 – 15:07

Des amis nous ont fait part de leur intérêt pour plusieurs ouvrages qui traitent des aspects sociétaux, philosophiques et scientifiques du développement durable.
Certains de ces écrits sont anciens et il est intéressant de voir à quel point ils sont prophétiques et à quel point aussi beaucoup d’espoirs ont été déçus – mais tous nous permettent de prendre du recul sur le déferlement d’informations au quotidien et le matraquage médiatique le plus souvent suivi d’un silence assourdissant…

J’a i retenu parmi ces références :

Un formidable livre de la toulousaine Geneviève AZAM
Le temps du monde fini, vers l’après capitalisme », 2010  Ed. : Les Liens qui libèrent 18 €

- le « populisme climatique de Stéphane Foucart, journaliste au Monde. Mise au point sur les méthodes douteuses des climato-sceptiques

Qui sont les climato-sceptiques ? D’où viennent-ils et comment opèrent-ils ? Dans son livre Le Populisme climatique, Stéphane Foucart, journaliste au quotidien Le Monde, a enquêté sur ces semeurs de doute dont la raison d’être « est de forger et de disséminer des arguments » qui font mouche sur le web, dans les médias et dans la société. Au point qu’il en sera question lors de la prochaine Conférence mondiale de l’ONU sur le climat, du 29 novembre au 10 décembre à Cancun (Mexique) rapporte Richard de Vendeuil dans L’Express qui publie de larges extraits de ce livre choc.

- La Sratégie du Choc de Naomi Klein: la collusion CIA et ultralibéralisme de l’école de Chicago pour imposer le paradigme du système économique ultra libéral (écouter)

La décroissance Un Nouveau Projet Politique Paul Ariès 10/2007

Un livre qui envisage la construction d’une nouvelle pensée politique de la décroissance. L’auteur ne cache pas les risques : il fait aussi état des débats et des polémiques parfois vives. Un ouvrage indispensable pour tous ceux qui ne veulent plus « développer en rond ».

Hervé Kempf

Dans Comment les riches détruisent la planète, Hervé Kempf explique l’articulation entre l’actuelle crise sociale et la crise écologique en s’appuyant sur la théorie de la rivalité ostentatoire de l’économiste Thorstein Veblen. Selon lui, l’absence de réelle solution à la crise écologique découle de la profonde inégalité qui règne dans la période actuelle, et du comportement de la classe oligarchique. Ce livre a été recommandé par Hugo Chávez lors de la séance plénière de COP15 du 16 décembre 2009

Suite au succès de cet ouvrage traduit en plusieurs langues (anglais, espagnol, italien, coréen, japonais, grec), il a approfondi sa réflexion dans Pour sauver la planète, sortez du capitalisme. Estimant que le capitalisme a adopté depuis 1980 un régime nouveau par rapport à la période antérieure, il considère que l’exacerbation de l’individualisme a transformé la culture collective. Dans cette optique, la solution à la crise écologique passerait par un retour du sentiment collectif, et donc par la sortie de la culture capitaliste. Ce livre a rencontré lui aussi le succès et a été traduit en italien et en portugais. Il a reçu le Prix du Livre Environnement 2009, décerné par la Maison de la nature et de l’environnement de l’Isère et la FNAC Grenoble

Et parmi les anciens :

Œuvres complètes d’Ivan Illich (mais on peut aussi les aborder par fascicules. POar exemple :

La convivialité    Une société sans école    Némésis médicale. L’expropriation de la santé.

Alvin Toffler :   Le choc du futur (1971)            La richesse révolutionnaire (2007)

Jacques Ellul : Le bluff technologique (2004)    La technique ou l’enjeu du siècle (1999)

Nous reviendrons sur quelques uns de ces ouvrages qui devraient nous aider à trouver un sens plus profond et plus réfléchi à notre sensibilité aux questions du développement.

Bonne lecture…

Classement  

Laisser un commentaire